MFR de Routot L'alternance au coeur de la formation.
Portes Ouvertes le mercredi 08 mars 2017 de 14h00 à 18h00

Nos formations

 CONSEILLER(ERE) FUNERAIRE
Secteur(s) professionnel(s) :   Les services aux personnes, le social
Niveau :  V
 Imprimer Imprimer   |   Envoyer par eMail Envoyer 
Choisissez un métier d'avenir

Contact essentiel de la famille endeuillée, le conseiller funéraire l’accueille, l’informe et la conseille sur l’organisation des obsèques et de la cérémonie. Il est également chargé de la vente de ces prestations, ainsi que de l’ensemble des produits et services funéraires. Il est le « maître d’œuvre » de l’organisation des obsèques, gérant de fortes contraintes de coordination et les relations avec les différents intervenants et à ce titre anime et dirige la cérémonie funéraire.
 

  • PROFIL ET FORMATION

Le niveau de base le plus souvent requis correspond à un niveau BAC à BAC + 2.

De bonnes aptitudes relationnelles (familles, publics institutionnels,…), le sens de l’écoute. Le métier de conseiller funéraire nécessite une certaine disponibilité (astreinte de nuit, de week-end et de jours fériés). Il nécessite un bon équilibre personnel car le conseiller funéraire est confronté quotidiennement aux personnes en deuil.

  • ACTIVITES PROFESSIONNELLES

 
- Réception de la famille, démarches administratives et organisation des obsèques.
- Vente de produits et prestations, suivi commercial.
- Accompagnement de la famille tout au long des obsèques.

  • CONNAISSANCES REQUISES

  • Formation professionnelle
Le conseiller funéraire doit pour exercer avoir suivi une formation obligatoire. Cette formation de 140 heures minimum se réalise en alternance (centre de formation / entreprise).
  • Domaines abordés dans la formation.
La législation et réglementation funéraires ; la prévoyance funéraire et les mutuelles ; les obligations relatives à l’information des familles ; La psychologie et la sociologie du deuil ; Les pratiques et différents rites funéraires ; La crémation ; Les soins aux défunts.

  • CONDITIONS D’ACCES A LA FORMATION


    Les candidats à la formation sont soit demandeur d’emploi soit salarié. Selon la situation différents dispositifs sont mobilisables : contrat de professionnalisation, période de professionnalisation, Congé Individuel de Formation,  financement individuel…